Ces mesures s’appliquent lorsque la transmission communautaire est confirmée par les autorités de santé publique. Selon les connaissances actuelles, il est connu que la maladie peut être transmise par des personnes asymptomatiques, porteuses de la maladie. Par conséquent, des mesures préventives sont recommandées en tout temps.

Toute reprise des services non essentiels doit être effectuée de sorte que la transmission de la COVID-19 soit contrôlée. Afin d’éviter une reprise de la transmission, plusieurs conditions décrites ici doivent être respectées.

Les mesures de prévention recommandées par le gouvernement pour la population générale et les recommandations de base pour tous les milieux de travail s’appliquent, à moins que des mesures plus restrictives ne soient précisées.

Une attention particulière doit être accordée aux travailleuses enceintes et aux travailleurs avec des conditions de santé particulières. Vous référer aux recommandations suivantes :

Travailleuses enceintes ou allaitantes

Travailleurs immunosupprimés

Travailleurs avec des maladies chroniques sévères

Types de travail pouvant être concernés par cette fiche

Les mesures recommandées dans cette fiche s’appliquent aux travailleurs qui agissent comme secouristes en milieu de travail conformément au règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins (RNMPSPS) et qui peuvent être amenés à intervenir dans différentes situations qui nécessitent un contact rapproché avec une personne afin de lui venir en aide (ex. : altération de l’état de conscience, arrêt cardiorespiratoire, obstruction des voies respiratoires) (voir la formation des secouristes en milieu de travail(le lien est externe) de la CNESST pour plus de détails). Certaines directives cliniques concernant les premiers intervenants proviennent aussi de la Direction générale des services préhospitaliers d’urgence(le lien est externe).

Ces recommandations ne s’adressent pas aux professionnels de la santé formés en soins préhospitaliers (dont les techniciens ambulanciers paramédics) ni aux premiers répondants, tels que définis dans la Loi sur les services préhospitaliers d’urgence. Ces derniers doivent se référer aux mesures de la Direction médicale nationale des services préhospitaliers d’urgence(le lien est externe). Ces recommandations ne s’adressent pas non plus aux autres travailleurs de la santé. Ces derniers doivent se référer aux mesures de prévention et contrôle des infections.

Mesures organisationnelles

L’organisation des premiers secours, tout en respectant le Règlement sur les normes minimales de premiers secours et premiers soins1, doit être revue dans chaque milieu de travail pour tenir compte des risques de transmission de SRAS-CoV-2. Afin que les secouristes en milieu de travail puissent être adéquatement équipés, l’employeur doit s’assurer :

  • Que le contenu de la trousse soit adéquat, en bon état et ait une quantité suffisante de matériel (notamment des gants). Des masques de procédure médicaux de qualité,2 une protection oculaire et de la solution hydroalcoolique doivent être accessibles à proximité de la trousse.
  • Qu’une formation sur l’adaptation des procédures pour limiter les risques de transmission soit donnée aux secouristes (ex. : les mesures de prévention contenues dans cette fiche). La formation devrait porter sur la l’utilisation des équipements de protection individuelle et leur retrait, les interventions à risque de générer des aérosols, etc.

Mesures de prévention en cas d’intervention par un secouriste auprès d’une personne

Dans l’approche utilisée pour l’intervention (p. 50 du Manuel de Secourisme en milieu de travail), l’évaluation de la situation permet au secouriste d’évaluer l’environnement, la sécurité des lieux et les circonstances de l’événement.

  • Le secouriste doit assurer sa propre sécurité en tout temps. Il doit aussi assurer celle de la personne à secourir, si c’est possible, et celle des autres travailleurs ou témoins présents sur les lieux. Il doit donc porter des équipements de protection individuels ou respecter des règles de sécurité afin d’assurer sa sécurité et celle des autres.
  • Lorsque cela est possible, garder une distance minimale de deux mètres avec la personne.
  • Si une intervention à moins de deux mètres est nécessaire :(le lien est externe)

Interventions générales

  • Limiter le nombre de personnes dans la pièce aux seules personnes nécessaires à l’intervention.
  • Se laver les mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydroalcoolique avant et après l’intervention (si le secouriste doit porter des gants, celui-ci doit se laver les mains avant de les installer et dès qu’il les a retirés).
  • Éviter de toucher les objets et les surfaces de travail qui ont pu être contaminés.
  • Avant d’entrer dans la pièce ou de s’approcher à moins de deux mètres de la personne à secourir, compte tenu de l’imprévisibilité et de l’urgence de la situation :
  • Le secouriste met des gants, un masque de procédure médical de qualité2 et une protection oculaire (lunettes de sécurité ou visière);
  • Si possible, la personne visée par les secours et les soins met un masque s’il elle a des symptômes de la COVID-19;
  • Si la victime est inconsciente, ne pas lui mettre de masque;
  • Prévenir rapidement les services préhospitaliers d’urgence. Les aviser si la situation comporte des dangers et si la personne présente des symptômes respiratoires. Il doit faire part de cette information au répartiteur des services d’urgence afin que les premiers répondants dépêchés sur place soient au courant du risque de transmission de la maladie.
  • Poursuivre le protocole d’intervention selon la situation, mais en réduisant au minimum nécessaire la durée d’intervention.
  • Selon les circonstances, si la personne secourue doit être dirigée à l’hôpital, lui laisser le masque si elle en porte. Sinon, en présence de symptômes respiratoires, elle peut garder le masque jusqu’à son retour à son domicile.
  • Avant de sortir de la zone où se trouve la personne secourue :
    • S’assurer de nettoyer et désinfecter les objets et les surfaces de travail qui ont pu être contaminés avec les produits habituellement utilisés;
    • Retirer les gants et les jeter après usage dans un sac fermé hermétiquement. Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique;
    • Retirer la protection oculaire, se laver les mains avec une solution hydroalcoolique;
    • Retirer le masque en le prenant par les élastiques sans toucher au papier et le jeter après usage dans un sac fermé hermétiquement et terminer en se lavant les mains avec une solution hydroalcoolique;
    • Désinfecter l’équipement de protection individuelle réutilisable ainsi que l’endroit où celui-ci a été déposé en attendant la désinfection (ex. : protection oculaire ou visière) avec un produit adapté à l’équipement;
    • Jeter le sac dans lequel se trouvent les gants et le masque;
    • Veiller au lavage des mains avec de l’eau et du savon (savonner minimalement 20 secondes avant de rincer) ou utiliser une solution hydroalcoolique après l’intervention.
  • Ne pas oublier d’inscrire cet événement dans le registre d’accidents, d’incidents et de premiers secours.
  • Si le secouriste croit avoir eu un contact à risque lors de l’intervention (malgré le respect des règles de sécurité et le port des équipements de protection individuels), il doit en informer la personne responsable de la SST de l’entreprise et appelez le 1 877 644-4545 pour obtenir des consignes.
  • Il est possible qu’un secouriste réagisse habituellement bien aux situations d’urgence dans lesquelles il intervient et qu’il soit en plein contrôle quant à la gestion de son stress. Il est aussi possible à un moment donné qu’une situation soit pour lui plus marquante qu’une autre. Dans ce cas, il est important pour le secouriste de demeurer à l’affût des manifestations du stress posttraumatique et de consulter s’il pense qu’il y a lieu de le faire.

Pour les interventions de réanimation cardiorespiratoire

En période de transmission communautaire de COVID-19 confirmée par les autorités de santé publique, les secouristes doivent suivre les directives de la Direction médicale nationale des services préhospitaliers d’urgence. De nouvelles mesures(le lien est externe) ont été émises le 27 mai 2020.

 

Symptômes de COVID-19

 

Si vous avez les symptômes suivants, appeler le 1 877 644-4545 :

1 symptôme parmi ceux-ci              OU              2 symptômes parmi ceux-ci
  • Apparition ou aggravation d’une toux.
  • Fièvre (température de 38 °C et plus, par la bouche).
  • Difficulté respiratoire.
  • Perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale, avec ou sans perte de goût.
  • Un symptôme général (douleurs musculaires, mal de tête, fatigue intense ou perte importante de l’appétit).
  • Mal de gorge.
  • Diarrhée.

Vous pouvez suivre une formation de secourisme Général. Voici le lien pour consulter le calendrier des formations:Cliquer ici : Secourisme Général 

Référence:https://www.inspq.qc.ca/publications/2996-premiers-soins-travail-covid19