AIA (Asthme induit par l’aspirine)

 Environ 20 % des asthmatiques sont sensibles à l’acide acétylsalicylique (AAS), qui est un produit chimique actif trouvé dans l’aspirine. L’asthme qui est déclenché par l’aspirine est appelé « asthme induit par l’aspirine » ou AIA.

Les asthmatiques sensibles à l’aspirine qui prennent de l’AAS souffriront de congestion, de toux, d’écoulement nasal et de bronchoconstriction. Les autres symptômes possibles sont la nausée, la diarrhée, la transpiration, les rougeurs du visage et de la poitrine, le rash cutané, la fatigue et le malaise. Dans de rares cas, la réaction à l’aspirine peut entraîner la perte de conscience et la mort.

L’AAS peut aussi se trouver dans certaines drogues anti-inflammatoires non stéroïdes utilisées contre l’arthrite et de nombreux produits en vente libre; cependant, elle peut ne pas être inscrite en tant qu’ingrédient. Même lorsqu’elle est inscrite, elle n’est pas toujours appelée « aspirine », ce qui peut être trompeur pour ceux qui sont intolérants à l’AAS. On peut même parfois retrouver de l’AAS dans certains suppléments.

Si vous êtes intolérants à l’AAS, évitez tous les produits qui contiennent de l’AAS. Lorsqu’elle achète des médicaments, en prescription ou en vente libre, la personne sensible à l’aspirine doit toujours vérifier les ingrédients en lisant l’étiquette et en parlant au pharmacien. Si vous êtes sensible à l’aspirine, pensez à questionner votre allergologue ou immunologiste à propos de la désensibilisation.

arton2936